La digitalisation du commerce international n’est plus une option …

votez

Via ses API, la Tradetech Finelia entend bien accélérer la transformation digitale des acteurs du commerce international.

Le Trade Finance (moyens de paiement et de garantie du commerce international) est très consommateur de documents papiers (lettres d’ordre, connaissement maritime, facture commerciale, certificat d’assurance, documents douaniers…) qui attestent de la bonne exécution de la transaction.

En perturbant les chaînes logistiques, la pandémie Covid-19 a mis en lumière la fragilité des entreprises et des banques qui, pour la plupart, ont encore recours au « papier ».

Finelia fluidifie le process grâce à son module « connectivité » qui couvre la gestion des garanties internationales, des crédits et encaissements documentaires.

Malik Dahmoune
Founder

Avant de créer Finelia, Malik Dahmoune débute sa carrière à la direction des opérations internationales chez Société Générale, avant de rejoindre Renault VI. Il devient ensuite responsable des financements internationaux de la division poids lourds dont il assure la gestion des risques et où il œuvre à l’amélioration du processus crédits documentaires.

Finelia
Date de création : 2006

Innovation : 2018

Qu’apportez-vous de nouveau sur le marché ? 

Finelia permet aux entreprises :

  • De dialoguer avec leurs partenaires financiers 
  • D’accélérer l’encaissement des LC export

Obtenir l’accord de conformité en moins de cinq jours pour une moyenne de vingt jours (sans parler des remises avec irrégularités où les délais de règlement peuvent facilement atteindre plusieurs dizaines de jours).

  • Automatiser le processus d’émission des LC import

L’addition des API et du module de connectivité permet l’ouverture automatisée de lettres de crédit à partir des détails d’un bordereau de commande dès sa validation (types de marchandises, Incoterms, lieu de départ ou d’arrivée des marchandises…) 

  • D’accélérer le processus d’émission des garanties internationales

Outre l’économie de ressources, la communication directe par messages structurés limitera les erreurs et malentendus entre partenaires. La visibilité consolidée sur ses engagements, vis-à-vis de ses banques et ses assureurs, ne pourra qu’être améliorée.

Les problématiques Trade peuvent désormais être traitées avec la même efficacité que les problématiques Cash Management. Pour les entreprises, cette évolution apparaît comme un élément clef de l’unification des processus de gestion des données (Data Management), essentiel au pilotage de la liquidité, à la prévision des cash flows et à la gestion des risques (risque de contrepartie, change, taux, Cash at Risk…).

Cette innovation vous a plu ?

Votez pour elle et partagez l’innovation avec votre réseau.
Inscrivez-vous pour assister à la remise du prix, mercredi 25 novembre 2020 à 12h45

Votez !